Cette étude démontre-t-elle la toxicité de la bithérapie HCQ + AZ ?

Non. Une méta-analyse menée sur des études observationnelles montre un effet statistique, c’est à dire une association statistique entre 2 variables.

Cet effet est de l’ordre de la corrélation, et ne permet pas d’inférer de relation causale. En revanche, cette étude pose le constat de cette corrélation et invite le monde scientifique à s’interroger sur un potentiel lien de causalité. Ici, au regard du potentiel caractère cardiotoxique de l’hydroxychloroquine et de l’azithromycine, on peut suspecter que ces deux molécules sont la cause de la surmortalité observée dans le groupe traitement.

Conclure autrement est une erreur de raisonnement.

La seule façon d’inférer une relation causale et de mener un RCT de grande ampleur.

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :